T’as pas changé!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Brigitte Morel

Spécialiste en stratégies de changement

 

 

-T’as pas changé!

-Qui, moi? T’es sûre, après vingt ans?

-Non je te le dis, pas d’une miette!!! ( … )

 

C’est une perception tout à fait personnelle, mais je  ressens toujours un certain malaise à chaque fois qu’une personne que je n’ai pas vue depuis un certain temps me lance cette phrase. Pas vous? Je comprends bien que la personne est remplie de bonnes intentions et qu’elle souhaite me complimenter en me disant  « l’âge n’a pas d’effet sur toi » ou quelque chose du genre. Mais pour une spécialiste en stratégie de changement, qui porte attention à la moindre subtile altération dans sa vie et celle des autres, le compliment ne passe pas. Même qu’il a tendance à m’agacer.

D’abord, si quelqu’un te dit que tu n’as pas changé cela veut bien dire que le temps a passé et qu’elle s’attendait à te voir autrement, vieillie, peut-être plus grosse, ou plus ridée parce que ce sont les conséquences naturelles du temps.

Mais pour moi, exprimer le « t’as pas changé » c’est comme de vouloir inconsciemment effacer cet espace temps trop rempli d’expériences. Et là je m’objecte. Holà, après une séparation dramatique, un burn out, un changement de carrière, un enfant, un mariage et tu dis que je n’ai pas changé? Tous les pleurs, les rires, les voyages, les déménagements… envolés? Toutes ces quêtes accomplies pour une meilleure compréhension de moi-même, toutes ces résistances vaincues, tous ces moments d’acceptation, de pardon; tous ces moments d’amour, de dépassement…et tu oses me dire que je n’ai pas changé? Que tout cela n’est pas inscrit sur mon visage, dans mon regard qui autrefois portait une innocence désespérante?…!

“T’as pas changé” qu’elle me dit… tu es telle que je te figurais dans mon souvenir…  tu es la même… celle qui autrefois était mon amie… tu réponds à la douceur de mes souvenirs… et puis, c’est bon parfois d’oublier la lourdeur du chemin parcouru et de s’envoler dans un espace habité par nos rires d’enfants, nos fou-rires et mauvais coups d’adolescents, nos grandes envolées passionnées de notre jeune vie d’adulte…

Je comprends. Pourtant, à chaque fois, la nostalgie remonte et au lieu d’entendre le « t’as pas changé », dans ma tête, résonne en sourdine le « qu’es-tu donc devenue »?

Et je réponds avec humour : tu te trompes, je suis bien plus belle qu’avant!  ;-)

Faites moi vos commentaires au www.changementdevie.com

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »