Il y a toujours une période inconfortable quand on grandit.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

On sait qu’on ne se sent plus à l’aise mais on ne connait pas encore l’endroit où l’on va déposer son prochain pas. La gestion du changement est complexe. Un espace inconfortable où l’avenir est flou et  la peur de se tromper, de reculer, de changer,  peut parfois nous habiter. Ce n’est pourtant pas la première fois. Nous ne faisons que cela grandir depuis qu’on est né. Courage, persévérance  et focus : le gain sera toujours plus grand que la perte. Le gain d’une expérience qui fera certainement de vous, quelqu’un de mieux!

Rappelez-vous de votre enfance si vous le pouvez. Vous avez appris à marcher… en trébuchant plusieurs fois. Vous avez appris à parler, mot par mot, parfois en zézayant surtout qu’en votre plus beau sourire montrait un grand trou vide marquant la perte de vos dents de lait. Puis l’adolescence et la débandade du corps. Pied, nez, bras démesurés, boutons d’acné, transformation hormonale, apparition de la moustache molle des garçons, premier soutiens gorge de jeune fille à attacher bref, un véritable inconfort! Difficile à vivre mais obligatoire. Inquiétant et rassurant à la fois. La vie suit son cours.

Puis  il y a la gestion des changements difficiles. Les changements d’adulte. Ceux qui font mal au cœur, ceux auxquels on appose tellement de résistance, ceux qui touchent à nos croyances, à nos erreurs de jugement, à notre orgueil ou notre égo. Les changements de comportement nécessaires pour continuer à vivre, pour cesser d’être malheureux ou pour ne plus nuire aux autres. Changements tellement difficiles parce qu’ils sont reliés à tellement de blessures d’enfance. Se choisir pour ne plus souffrir d’abandon, s’affirmer pour enfin reprendre sa place, s’aimer pour guérir du rejet, faire confiance à la vie et ne plus contrôler personne, avouer son ignorance, surtout lorsqu’on croyait savoir, accepter sa souffrance au lieu de se venger, oser être soi même simplement pour soi même et non pour plaire ou exister. Cela s’appelle aussi grandir dans l’inconfort!

Naître et grandir. Il n’y a pas d’âge pour accoucher de soi même. C’est long et douloureux et on est souvent seul. Seul à y croire, seul à passer à l’action, seul dans la tempête. Mais ce que l’on gagne une fois l’épreuve réussie vaut tellement toutes les peines. C’est la promesse de l’expérience : la confiance de vivre sa vie pleinement et d’être maître de son bonheur avec toute la satisfaction de s’être accompli… Courage, persévérance  et focus : le gain sera toujours plus grand que la perte. Le gain d’une expérience qui fera certainement de vous, quelqu’un de mieux! Si vous y croyez…

Venez commenter ou lire d’autres articles sur mon blog au www.changementdevie.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »